Dernier Article

Beleth - First Born (From Album "Silent Genesis", via Wormholedeath)

O-NYX

O-NYX : Groupe de Rock



Le Rock, le groupe O-NYX connaît très bien.

Ce groupe, originaire du centre Bretagne, à été créé en 2007 par Seb (Guitariste) et Xav (bssiste).

En 2009, il enregistre leur premier EP intitulé «Temptation» qui permettra aux bretons d’être mis en avant par le magazine Crossroads et de jouer un peu partout en France dans divers festivals et jolies salles comme le Trabendo à Paris. Pas mal pour débuter ;-)

Leur influence est largement inspirée par le Rock Anglo-Saxon des années 70 à 90.

Au début, ce quatuor proposait  une musique brute et rageuse. Il trouve leur équilibre autour d’un rock «punchy» porté par des mélodies bien affirmées.

220 concerts, rien que ça. Depuis leur création. O-NYX jouent en France, mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas.

A savoir qu'ils ont également enregistré 4 EP et 3 LP dans lesquels on observe peu à peu une réelle progression dans le processus de création. Les morceaux sont épurés, le chant utilisé comme un cinquième instrument au service des mélodies entrainantes alors que la basse délivre des lignes harmonieuses qui donnent le ton pour former l’identité sonore d’O-NYX.

 

Pour découvrir leur univers, n'hésitez à visiter les liens ci-dessous :

https://www.numberonemusic.com/onyx

Leur Page Facebook

Leur Chaîne Youtube


D'ailleurs, retrouvez également O-NYX sur Radio Papy Jeff, mais pas que.

Car à ce jour, le groupe O-NYX est diffusé sur une soixantaine de radios web et FM en Europe, notamment en Allemagne, en Angleterre, en Belgique, en Autriche, au Danemark et en France depuis fin mars.

Les titres suivant sont en diffusion :

  • I believe
  • What are you waiting for
  • Why
  • You wanna Rock’N’Roll
  • No more pain
  • Hey Jack
  • Rainbow
  • Dead or alive
  • I can’t wait
  • I’ve been looking for love
  • Don’t go away
  • If you leave me now
  • Hysterical
  • Let me down

O-NYX est également à la recherche d’une structure de management et/ou de booking.

 

 

Commentaires